Alain Verschatse :

Depuis le début, le président Wade a essayé d’étouffer cette affaire

Ecoutez la réponse d’Alain Verschatse, le président de l’association des familles de victimes françaises du Joola (AFV) aux « conseils » de Pierre Atépa Goudiaby. Il ironise sur le fait que le pouvoir sénégalais appelle aujourd’hui les familles à l’unité… alors qu’il avait été le premier à vouloir "torpiller" les associations de victimes.

Alain Verschatse

Guy Aris Ndouye :

7 ans après, c’est toujours une révolte !

Premier président du Collectif de coordination des familles de victimes du Joola, que le pouvoir a tenté de réduire au silence, Guy Aris Ndouye estime que désormais, c’est le président Wade, lui-même, qui craint d’être rattrapé par cette affaire. « Seul un changement de régime pourra faire toute la lumière ».

Guy Aris Ndouye

Guy Aris Ndouye explique avoir recueilli plusieurs témoignages indiquant que le pouvoir a très rapidement été au courant du naufrage et que les services secrets sénégalais seraient même intervenus.

Guy Aris Ndouye, premier président du Collectif de coordination des familles de victimes du Joola

Me El Hadji Daouda Seck :

Je serai la bouche de ceux qui n’ont point de bouche, comme le fut Césaire

Le 1er février 2009, l’avocat Me El Hadji Daouda Seck a remporté le deuxième prix du Concours international de plaidoirie pour les droits de l’Homme du Mémorial de Caen, en évoquant l’affaire du Joola, à travers le récit de « Ken Bougoul, la seule femme rescapée du drame ».

Une plaidoirie magnifique qui a donné un écho international a cette affaire.

Voir la plaidoirie de Me Daouda Seck Lire la plaidoirie de Me Daouda Seck intitulée : « Ken Bougoul ou la tragédie des sans voix »

Nous avons rencontré l’avocat à Dakar. Il raconte comment il s’est documenté sur cette affaire en rencontrant des familles de victimes et décrit l’impact considérable qu’a suscité sa plaidoirie dans le monde entier.

Maitre Daouda Seck

Sept ans après le naufrage : le suspect n°1 court toujours

Lire l’éditorial du journaliste Papa Moctar Selane, paru dans « Le Quotidien », le 26 septembre 2009, et intitulé ironiquement : « Sept ans après le naufrage du Joola : le suspect n°1 court toujours »

Si vous voulez en savoir plus, voir le site sénégalais « Kassoumay » qui fait le point sur le naufrage du Joola

A lire : Almamy Mamadou Wane, Le Sénégal entre deux naufrages ? Le Joola et l’alternance, L’Harmattan

Derniers articles
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.