Les Norvégiens pleurent leurs morts : une minute de silence a été respectée à midi. Des questions se posent sur le délai d'intervention de la police. Le principal suspect comparaît cet après-midi devant la justice et pourrait être placé en détention.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.