PARIS (Reuters) - Soixante-quinze pour cent des Français pensent vivre moins bien qu'avant et 66% d'entre eux craignent de se retrouver au chômage dans les mois à venir, selon un sondage commandé à TNS Sofres par l'Association des Maires de Grandes Villes de France (AMGVF).

Ce jugement constitue un record historique dans l'évolution de la situation personnelle des Français à travers les enquêtes de TNS Sofres réalisées depuis 1981.

Ce sentiment est fortement perçu chez les 25-49 ans (81%), et chez les employés et ouvriers (84%).

Soixante-six pour cent des Français craignent le chômage dans les mois à venir, un résultat en augmentation de quatre points par rapport à 2010 et de 16 points depuis 1988. Les 18-24 ans semblent les plus concernés (71%).

Ce sondage a été commandé dans le cadre de la 11e Conférence des Villes, qui se déroulera le 28 septembre 2011 à Paris sur le thème "Urgence économique et sociale : oser de nouvelles réponses".

Ce sondage a été réalisé par téléphone les 6 et 7 septembre 2011 auprès de d'un échantillon de 980 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Yves Clarisse

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.