PARIS (Reuters) - La direction d'Air France et le Syndicat national des pilotes de ligne (SNPL, majoritaire) ont signé un accord ouvrant la voie à la renégociation d'ici au mois de juin des accords d'entreprise, rapporte dimanche le site d'informations économiques La Tribune.

Les pilotes sont d'accord pour augmenter fortement leur productivité sur les vols moyen-courrier et baisser leurs coûts sur les vols long-courrier, écrit La Tribune.

L'objectif des nouveaux accords d'entreprise que recherche Air France est de modifier les règles d'organisation et de rémunération afin d'augmenter la productivité de la compagnie, en proie à des difficultés financières.

La compagnie recherche également des accords avec les représentants des hôtesses et des stewards.

Air France-KLM s'est engagé à stabiliser sa dette nette à 6,5 milliards d'euros au maximum cette année, seule certitude pour le groupe franco-néerlandais, qui doit faire face à une nouvelle flambée des prix du pétrole alors même que ses réservations sont bien orientées.

La deuxième compagnie aérienne européenne en termes de chiffre d'affaires, qui a subi des pertes plus importantes que prévu l'an passé, s'attend au premier semestre à une perte d'exploitation plus lourde que celle de 540 millions d'euros accusée sur la période correspondante de 2011, sous le coup de la hausse du coût du kérosène. Elle compte récolter au second semestre les premiers fruits de son nouveau plan de restructuration à trois ans.

Patrick Vignal

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.