Alors que le Gouvernement a fait appel à la Police pour suppléer les agents de sûreté grèvistes, les négociations semblent au point mort. Il manque apparemment des interlocuteurs autour de la table.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.