Jean Charbonnel - boulin
Jean Charbonnel - boulin © Benoît Collombat/RF
L’ancien ministre gaulliste Jean Charbonnel a répété cette semaine sur France 3, lors du débat qui a suivi la diffusion d’une fiction sur Robert Boulin, sa certitude que l’ancien ministre a été assassiné. Fin 1979, il a recueilli les confidences d'Alexandre Sanguinetti. Le co-fondateur du SAC (Service d’action civique), lui affirme que la mort de Boulin est « un assassinat » et donné deux noms qu'il affirme être ceux des assassins de Robert Boulin. Ces deux noms, Jean Charbonnel ne les a jamais révélés et les a déposés dans un coffre-fort –il l’avait expliqué en 2009 à Benoît Collombat. Il se propose aujourd'hui de les confier à la Garde des Sceaux Christiane Taubira si celle-ci autorise, comme le demande la famille, la réouverture d'une enquête sur la mort de Robert Boulin. Olivier Morice, est l'avocat de la famille au micro de Benoit Collombat
58 sec

Affaire Boulin : Olivier Morice 1er fev 2013

target="_blank" href="http://admin.franceinter.fr/#"> ![Lecture](http://admin.franceinter.fr/sites/all/themes/fi_player_theme/img/spacer.png)
Lien image
Lien image © Radio France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.