Jean Charbonnel - boulin
Jean Charbonnel - boulin © Benoît Collombat/RF

L’ancien ministre gaulliste Jean Charbonnel a répété cette semaine sur France 3, lors du débat qui a suivi la diffusion d’une fiction sur Robert Boulin, sa certitude que l’ancien ministre a été assassiné.

Fin 1979, il a recueilli les confidences d'Alexandre Sanguinetti. Le co-fondateur du SAC (Service d’action civique), lui affirme que la mort de Boulin est « un assassinat » et donné deux noms qu'il affirme être ceux des assassins de Robert Boulin.

Ces deux noms, Jean Charbonnel ne les a jamais révélés et les a déposés dans un coffre-fort –il l’avait expliqué en 2009 à Benoît Collombat.

Il se propose aujourd'hui de les confier à la Garde des Sceaux Christiane Taubira si celle-ci autorise, comme le demande la famille, la réouverture d'une enquête sur la mort de Robert Boulin.

Olivier Morice, est l'avocat de la famille au micro de Benoit Collombat

target="_blank" href="http://admin.franceinter.fr/#"> Lecture

Lien image
Lien image © Radio France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.