Jérôme Cahuzac
Jérôme Cahuzac © Thomas Padilla/MAXPPP

Plusieurs vérifications ont été lancées suite aux révélations de Médiapart sur un compte en Suisse, à la banque UBS, qui aurait été détenu par Jérôme Cahuzac. Une enquête préliminaire –conduite par le Procureur de la république de Paris- en cours actuellement, et une demande émise par le gouvernement français en direction de la Suisse demandant qu’il soit recherché les traces du compte attribué au ministère du Budget dans le cadre de ce que l'on appelle l'"assistance administrative".

Selon le Nouvel Observateur, les autorités suisses ont donc transmis des informations aux services fiscaux français dans le cadre de cette enquête, et le document montrerait que le ministre n'a pas fermé de compte à l'UBS en février 2010, comme l'a affirmé Mediapart.

D'autres recherches, apparemment tout aussi négatives, seraient remontées jusqu'à l'année 2006 pour des raisons de prescription.

Les informations recueillies ont été remises aux policiers de la Dniff, la Division nationale d'investigations financières et fiscales, qui enquêtent à la demande du procureur de Paris.

Les explications de Jean-Philippe Deniau

La Brigade nationale de répression de la délinquance fiscale va entendre aujourd’hui Rémy Garnier. Il s’agit de l'ex-agent du fisc qui avait rédigé un mémoire suggérant que le ministre délégué au Budget Jérôme Cahuzac pourrait avoir détenu un compte en Suisse. Il prétend aujourd’hui être en possession d’un nouveau document, ce dont le quotidien Sud-Ouest s’était fait l’écho hier.

Ce document serait une copie d'un courrier électronique adressé au ministre le 19 décembre par son expert comptable parisien, évoquant des observations de la Direction régionale des finances publiques de Paris-Sud.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.