Renaud Donnedieu de Vabres, a été mis en examen pour « recel d’abus de biens sociaux », le 16 avril dernier, par les juge Renaud Van Ruymbeke et Roger Le Loire, qui instruisent le volet financier de l’attentat de Karachi. L’ancien conseiller de François Léotard au ministère de la Défense (1993-1995) avait déjà été mis en examen, une première fois, en décembre 2011, pour « complicité d’abus de biens sociaux » dans cette affaire. Cette nouvelle mise en examen de l’ex ministre des Affaires européennes (en 2002) et de la Culture et de la communication (2004-2007), fait suite aux dernières investigations des magistrats concernant le financement occulte du Parti républicain (PR) de François Léotard et l’existence d’une possible « caisse noire » de 40 millions de francs, soit près de 6 millions d’euros ( voir aussi: http://www.franceinter.fr/depeche-nouvelles-revelations-dans-l-affaire-karachi). Des accusations catégoriquement démenties par Renaud Donnedieu de Vabres devant les juges d’instructions. Dans le cadre de leur enquête, les magistrats explorent à nouveau le financement trouble du PR en lien avec de gros contrats d’armement et la campagne présidentielle d’Edouard Balladur, en 1995. En février 2004, Renaud Donnedieu de Vabres avait été condamné pour « blanchiment », comme François Léotard, dans l’affaire du financement occulte du Parti républicain.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.