Sarkozy était ministre du Budget en 1994 et aurait validé la création d'une société luxembourgeoise, Heine SA. Cette société écran aurait servi d'interface pour payer des intermédiaires dans des contrats d'armement avec le Pakistan et l'Arabie Saoudite.

C'est une information parue dans le quotidien Libération ce matin : un procès-verbal d'audition daté du 2 décembre d'un ancien fonctionnaire du ministère de la Défense Gérard-Philippe Menayas révèle qu'il est impossible que le ministre du Budget de m'époque, Nicolas Sarkozy, n'ait pas été au ourant de la création de la société Heine. Selon Gérard-Philippe Menayas, à l'époque directeur administratif et financier de la Direction des constructions navales :

Vu l'importance du sujet, cette décision ne pouvait être prise qu'au niveau du cabinet du Ministre

Le témoignage de Gérard-Philippe Menayas implique aussi le ministère de la Défense dirigée en 1994 par François Léotard. pour justifier ces affirmations, il précise que sans l'aval des deux ministères :

Je n'aurais jamais obtenu l'accord de la Direction générale des impôts pour payer des commissions via Heine.

Les précisions de Sara Ghibaudo :

Il y a quatre mois, l'Elysée avait affirmé que le chef de l'Etat n'avait

jamais exercé la moindre responsabilité dans le financement de cette campagne (...) son nom n'apparaît dans aucun élément du dossier.

Comprendre l'affaire Karachi en trois minutes par lemonde.fr

Lien image_dossierKarachi
Lien image_dossierKarachi © Radio France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.