La question se pose après l'audition la semaine dernière de deux agents du renseignement de Toulouse. Ces policiers toulousains affirment n'avoir pas été écoutés par leur direction centrale quand ils ont pointé la dangerosité de Merah. Sara Ghibaudo.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.