Jean Peyrelevade, l'ancien responsable du Crédit Lyonnais était ce matin l'invité de Fabrice Drouelle sur France Inter. Pour lui, l'arbitrage qui a permis à Bernard Tapie de toucher 403 millions d'euros relève d'une décision de Nicolas Sarkozy.

L'autorité politique de l'époque est entrée dans cette manipulation.

C'est l'avis de Jean Peyrelevade

__
la garde à vue de l'avocat de bernard tapie levée
la garde à vue de l'avocat de bernard tapie levée © reuters
Mercredi, [Pierre Estoup](http://www.franceinter.fr/depeche-cet-arbitre-qui-aurait-favorise-tapie), 86 ans, l'un des trois juges du tribunal arbitral qui a décidé d'octroyer 403 millions d'euros à Bernard Tapie dans le litige l'opposant au Crédit Lyonnais, a été mis en examen pour escroquerie en bande organisée. Les enquêteurs soupçonnent M. Estoup d'avoir eu des liens professionnels avec l'avocat de Bernard Tapie, Maître Lantourne. Il n'aurait pas mentionné ces relations passées avant d'accepter le rôle d'arbitre. La directrice générale du FMI et ancienne ministre de l'Economie, Christine Lagarde dont le domicile a été perquisitionné fin mars vait choisi en 2007 de solder par un arbitrage privé un litige judiciaire concernant la revente en 1993, par le Crédit Lyonnais, d'Adidas, contrôlé par Bernard Tapie, qui s'estimait floué par la banque. Le tribunal arbitral avait condamné en juillet 2008 le Consortium de réalisation (CDR), structure créée en 1995 pour gérer le passif du Crédit Lyonnais après sa quasi-faillite, à verser à l'homme d'affaires 285 millions d'euros d'indemnités, dont 45 millions à titre de préjudice moral (403 millions d'euros avec les intérêts). Bernard Tapie a répété vendredi qu'il ne lui resterait en réalité moins de 100 millions d'euros sur cette somme, l'essentiel ayant servi à payer les frais de liquidation, les arriérés d'impôts et ses créanciers. L'Etat devrait se constituer partie civile "dans les meilleurs délais" selon le ministre de l'Economie Pierre Moscovici. ### Retour sur 20 ans d'affaire
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.