Après les américains, ce sont les agents publics français qui se retirent des ministères et institutions en Afghanistan. Il s'agit d'assurer leur sécurité mais cela ruine complètement le projet qui était, pour la coalition internationale, d'abandonner progressivement le combat militaire, pour aider et former l'administration afghane.Même cela ce n'est plus possible, puisque deux conseillers militaires américains ont été tués hier en plein ministère afghan de l'intérieur tués par un officier de police afghan qui se disputait avec eux à propos des corans malencontreusement brulés sur la base américaine de Bagram à Kaboul marie normand

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.