Le ministre de la Défense est arrivé ce matin pour une mission d'évaluation. Il n'a pas voulu se prononcer sur la menace d'un retour anticipé des soldats françaisLeila Saidi, Outremer première

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.