Les 400 derniers soldats français en Kapisa lèvent le camp. Après une cérémonie d'adieu, les troupes quittent Nijrab, la dernière base qu'occupaient encore les Français.

Sur les 2.200 soldats français présents en Afghanistan, environ 700 rentreront dans leurs

casernes de France d'ici à la fin de l'année. En 2013, il restera 1 500 soldats français en Afghanistan. Il resteront à Kaboul, la capitale afghane d' où ils doivent organiser le rapatriement des véhicules et conteneurs. Il restera 500 soldats en Afghanistan. La date du rapatriement de ces dernières troupes n'est pas encore fixée.

Bilan de la mission en Kapisa

La mission a débuté en 2008, dans une des régions considérée comme les plus difficiles. La Kapisa est en effet occupée par les rebelles talibans et du Hezb-e-Islami. Plus de 60% (54 soldats sur 88) des soldats français morts dans le pays depuis le début de l'intervention ont péri dans cette région.

Après onze années de combats aux côtés des 350 000 soldats et policiers afghans, la coalition n'a jamais pu se défaire de l'insurrection menée par les talibans qu'elle avait chassés du pouvoir. Après plusieurs attaques meurtrières pour les Français en 2011 et 2012, l'ancien président Nicolas Sarkozy avait décidé d'anticiper à 2013 le retrait français. Son successeur, le président François Hollande, a avancé l'échéance à la fin 2012, soit deux ans avant la date de retrait prévu des forces combattantes de la force de l'Otan, qui compte encore un peu plus de 100.000 soldats aujourd'hui.

Le retrait final est prévu pour 2014, ce qui fait craindre un retour des talibans et un retour de la guerre civile.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.