Le moustique Aedes Albobictus vecteur du Chikungunya
Le moustique Aedes Albobictus vecteur du Chikungunya © BELPRESS/MAXPPP/CARO LAURENT

Déjà 90 000 cas de chikungunya dans les Antilles françaises depuis le début de l'année. La ministre de la Santé parle même désormais d'une "épidémie de grande ampleur."

Depuis janvier, 27 personnes sont mortes outre-mer, pour la plupart des personnes à la santé déjà fragile. Le chikungunya provoque de fortes fièvres et des douleurs articulaires, il est transmis par le moustique-tigre.

Marisol Touraine a réuni vendredi les autorités sanitaires et les préfets de Martinique et de Guadeloupe pour établir un plan d'action estival pour la démoustication et pour le traitement des malades. Selon la Ministre, le pic de l'épidémie n'est pas encore atteint. Elle a donc décidé de renforcer les moyens :

J'ai décidé de saisir le CSA pour qu'il autorise la diffusion de messages d'information sur les télévisions et radios des territoires concernés.

Les symptômes du Cikungunya
Les symptômes du Cikungunya © Radio France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.