La Réunion attend le passage du cyclone Bejisa
La Réunion attend le passage du cyclone Bejisa © MAXPPP/QUOTIDIEN DE LA REUNION

L'île de la Réunion se prépare à l'arrivée de l'ouragan dans l'après-midi. Il pourraît la toucher par l'Ouest, et pas seulement passer au large de ses côtes comme précédemment.

L'alerte rouge est la dernière du dispositif d'alerte cyclonique. Elle signifie que le danger est imminent. La population doit rester chez elle : toutes les sorties sont formellement interdites et peuvent être verbalisées.

Le préfet de la Réunion, Jean-Luc Marx, est prêt à prendre toutes les mesures nécessaires.

L'alerte rouge cyclonique signifie que l'on reste confiné chez soi et que l'on ne peut se déplacer qu'avec l'aval des services de sécurité et dans des conditions d'extrême urgence.

Selon Météo France, le cyclone Bejisa a tendance à s'affaiblir, mais les météorologues prévoient toutefois des vents soufflant entre 120 et 150 km/h, parfois même 200 km/h sur les reliefs exposés. Il y a des risques de submersion sur les plages des côtes Ouest et Nord, avec des vagues pouvant atteindre 10 mètres de haut.

Sur la côte Ouest, qui devrait être la plus touchée, se trouve Saint-Pierre, ville côtière de 80 000 habitants. Le maire Michel Fontaine redoute surtout les inondations.

On demande aux gens qui ne peuvent rester chez eux de venir aux centres d'hébergement

Bureaux fermés, provisions d'eau

L'aéroport international Roland Garros est fermé, et toutes les activités portuaires sont suspendues. La Poste n'assurera pas la distribution du courrier. Pas non plus de centres d'accueil des enfants (les écoles sont elles en vacances d'été en ce moment).

Plusieurs communes ont activé leur cellule de crise et prévu l'ouverture de centres d'hébergement. EDF, les compagnies de distribution d'eau et les opérateurs téléphoniques ont déjà mobilisé leurs équipes de secours.

Depuis mardi, les Réunionnais font des provisions d'eau en bouteille, de conserves, de bougies et de piles pour les radios.

Avec ses 144 000 habitants, le chef-lieu, Saint-Denis, situé au Nord du département, a pris ses précautions, comme l'explique le maire Gilbert Annette.

On craint des dégâts, des accidents, des imprudences [...] Les patrouilles circulent pour rappeler les mesures de prudence.

La dernière fois que la Réunion était en alerte rouge, c'était il y a tout juste un an, lors du passage du cyclone Dumile.

La Réunion attend le passage du cyclone Bejisa
La Réunion attend le passage du cyclone Bejisa © Radio France
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.