WASHINGTON (Reuters) - Les pays du pourtour de l'océan Indien ont commencé à lever un par un les alertes au tsunami déclenchées après le séisme de magnitude 8,6 enregistré mercredi au large du nord de l'île indonésienne de Sumatra et ses fortes répliques.

Auparavant, le Centre américain de veille au tsunami du Pacifique était revenu sur sa propre alerte générale concernant les pays riverains de l'océan Indien.

"Les indices dont nous disposons désormais font penser que la menace a diminué ou a disparu dans la plupart des secteurs", dit le centre américain dans son dernier bulletin.

L'Inde a fait de même, ainsi que le Sri Lanka et la Thaïlande.

En Indonésie, pays le plus proche de l'épicentre du séisme qui se situait en mer à 33 km de profondeur, les autorités ont elles aussi levé l'alerte au tsunami.

Les autorités chargées de la protection civile ont signalé la présence de vagues d'une hauteur d'environ un mètre qui se sont abattues sur le littoral ouest de Sumatra.

Elles continuent toutefois à évaluer la situation pour établir s'il y a eu des dégâts et des victimes tout en s'attendant à ce que l'île de Simeulue, au large de Sumatra, soit la plus touchée. Elles prédisent de nouvelles répliques de faible intensité dans cette région.

Doina Chiacu, Jean-Loup Fiévet pour le service français, édité par Gilles Trequesser

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.