Agression d'un militaire à la Défense
Agression d'un militaire à la Défense © ©PHOTOPQR/LE PARISIEN/Philippe de Poulpiquet

Alexandre, 22 ans a été interpellé ce matin. L'homme converti à l'Islam a agi au nom de son idéologie religieuse" selon le procureur de Paris lors d'une conférence de presse.

François Molins a dénoncé sa "volonté de tuer assez évidente" et a évoqué une "détermination impressionnante". Il a ensuite fait le récit des heures qui ont précédé la présumée tentative d'assassinat à l'appui des nombreuses images de vidéosurveillance.

Le jeune homme n'était pas connu des services de renseignement. Son identité avait simplement été contrôlée en 2009 à l'occasion d'une prière de rue. Alexandre était connu des services de police pour des faits de petite et moyenne délinquance, notamment des vols.

Portrait du jeune homme avec Jean-Philippe Deniau

1 min

Inter soir 18h - Alexandre - direct

Alexandre D. a planté un couteau sans doute de type "Laguiole" selon le procureur dans le cou du militaire en patrouille Vigipirate à La Défense. L'entaille n'a pas "sectionné d'élément vital" et le militaire hospitalisé a reçu 10 jours d'ITT.

L'auteur n'a pas hésité "à porter plusieurs coups" avec une "détermination impressionnante", a insisté le procureur.

Une enquête "menée de main de maître, minutieuse, depuis trois jours"

Manuel Valls a salué le travail des enquêteurs. le ministre de l'Intérieur s'est rendu dans la matinée au quai des Orfèvres avec le préfet de police de Paris Bernard Boucault et le directeur de la police judiciaire de Paris Christian Flaesch.

Il a évoqué :

un acte sans doute préparé, qui fort heureusement ne s'est pas terminé tragiquement. Cet homme était connu, je n'en dirai pas plus connu des services de renseignement.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.