50 ans après l'Indépendance de l'Algérie, retour sur une déchirure entre le peuple algérien et le peuple français. Déchirure née à la naissance même de la colonisation et accomplie pendant la guerre d'Algérie pour les français, guerre de libération pour les Algériens.

Au Salon du livre, rencontre avec deux auteurs, faut-il dire français tellement ils se sentent proches de la terre algérienne.

Christian Phéline : L'Aube d'une Révolution

Margueritte, Algérie, 26 avril 1901 (éditions Privat)

Christian Phéline
Christian Phéline © Christine Siméone

L'arrière-grand-père deChristian Phéline a instruit les évènements de Margueritte en 1901. Les paysans algériens, appauvris, à la veille d'un pélerinage à la Mecque, se sont soulevés contre la présence occidentale. Pour réprimer la mort de cinq colons, l'administration française s'est lancée dans une répression "exemplaire".

Christian Phéline, aujourd'hui magistrat à la Cour des Comptes a enquêter sur cet évènement. Français, il se sent en Algérie chez lui, sur une terre nourricière et maternelle.

Margueritte, en 1901, contient le germe de la révolte du peuple algérien et de la répression de l'administration française.

Christian Phéline

Christian PHELINE "L'aube d'une révolution"
Christian PHELINE "L'aube d'une révolution" © Radio France

Pour Christian Phéline, Margueritte est aussi en résonnance avec les révoltes du Printemps arabe. Révolte des petites gens, comme en Tunisie en 2011, révolte sous la bannière de l'islam, le drapeau de la religion portant la rebellion de ceux que l'on a économiquement écrasés.

Christian Phéline

Hélène Erlingsen-Creste et Mohamed Zerouki

Nos Pères Ennemis, Morts pour la France et L'Algérie - 1958-1959(éditions Privat)

Hélène Erlingsen-Creste
Hélène Erlingsen-Creste © Christine Siméone / Christine Siméone

Hélène Erlingsen a rencontré tout à fait par hasard Mohamed Zerouki. Leurs deux pères ont pourtant partagé en Algérie le même territoire de combat et le même destin fatal pendant la guerre d'Algérie; l'un pour le FLN, l'autre pour l'Armée française. Ils publient un récit à deux voix, pour raconter leurs enfances et leur guerre en tant qu'enfant.

Hélène Erlingsen

Hélène ERLINGSEN "Nos pères ennemis"
Hélène ERLINGSEN "Nos pères ennemis" © Radio France

Hélène Erlingsen-Creste est retournée en Algérie, toute seule, pour retrouver le lieu où son père est mort alors qu'elle avait six ans.

Hélène Erlingsen

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.