Quelque 42% des électeurs algériens ont participé hier aux élections législatives, premier scrutin organisé dans ce pays depuis le Printemps arabe, un taux contrastant nettement avec la méfiance affichée durant la très brève campagne électorale.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.