Le chef de la police bavaroise annonce que la perquisition au domicile du tireur n'a permis de ne trouver aucun élément qui le relie à l'organisation terroriste.

La fusillade dans un centre commercial de Munich a fait 9 morts
La fusillade dans un centre commercial de Munich a fait 9 morts © Reuters / Michael Dalder

L'assaillant est un jeune germano-iranien de 18 ans. David Ali Sonboly s'est suicidé après avoir tué 9 personnes et en avoir blessé 16 autres, hier en fin d'après-midi, dans le centre commercial Munich Olympia. Son corps a été retrouvé à un kilomètre du lieu de l'attaque. Il aurait agi seul, et ses motivations ne sont pas terroristes, selon la police.

Le tireur était suivi pour des troubles psychiatriques

Le jeune homme souffrait "d'une forme de dépression", selon le procureur de Munich Thomas Steinkraus-Koch, qui affirme qu'"il s'agit dans cette affaire d'un acte classique d'un forcené" , sans motivation politique.

"Nous avons trouvé des éléments montrant qu'il se préoccupait des questions liés aux forcenés" auteurs de tueries, notamment des livres et des articles de journaux, a précisé le chef de la police de Munich, Hubertus Andrä. David Ali Sonboly était également amateur de jeux vidéo violents.

"Il n'y a absolument aucun lien avec le groupe Etat islamique".

Selon les derniers éléments de l'enquête, le jeune Germano-Iranien a attiré la plupart de ses victimes dans un piège en les incitant via Facebook à venir dans le restaurant McDonald's du centre commercial pour y bénéficier de réductions. L'auteur de la tuerie aurait été victime dans le passé de "harcèlement" de la part d'autres "jeunes de son âge", a indiqué le ministre de l'Intérieur Thomas de Maizière.

Les enquêteurs ont aussi établi un lien "évident" entre la fusillade et le tueur norvégien Anders Behring Breivik. La tuerie d'hier est intervenue 5 ans jour pour jour après le massacre de 77 personnes par l'extrémiste de droite Breivik en Norvège.

Parmi les 9 victimes de la fusillade d'hier à Munich, il y a 3 Turcs,  3 Kosovars, et un Grec. Certaines des victimes ne sont âgées que de 14 ans.

L'alerte avait été donnée hier soir vers 18h

Localisation du centre commercial de Munich où la fusillade a eu lieu
Localisation du centre commercial de Munich où la fusillade a eu lieu © Radio France / Visactu

Toute l'agglomération bavaroise avait été placée en état d'alerte en début de soirée hier, avec la mobilisation de l'ensemble des moyens disponibles, selon la police de Munich. Le ciel sillonné par des hélicoptères. La gare centrale de Munich a été évacuée. Un peu plus tôt, la décision avait été prise d'interrompre la circulation des transports publics de la ville sur plusieurs lignes de tramway, de bus et de train. Plusieurs voies express du nord de la ville ont été bouclées et la police a demandé aux automobilistes de les quitter.

La police de Munich a appelé les habitants de la troisième ville d'Allemagne, qui compte 1,5 million d'habitants, à rester chez eux. Sur les réseaux sociaux, des hôtels et des habitants ont proposé des hébergements aux personnes bloquées à Munich.

Cette attaque intervient quelques jours après un attentat à la hache revendiqué par le groupe djihadiste Etat islamique dans la même région.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.