La marque d'Elon Musk sort son premier véhicule électrique destinée à un large public : le Model 3. D’autres constructeurs se positionnent aussi sur le marché du "tout-électrique".

Plus d'un an avant sa sortie, en mars 2016, les clients se ruaient déjà dans les enseignes de Tesla pour pré-commander le nouveau Model 3. Au total, 400 000 exemplaires auraient déjà été vendus.
Plus d'un an avant sa sortie, en mars 2016, les clients se ruaient déjà dans les enseignes de Tesla pour pré-commander le nouveau Model 3. Au total, 400 000 exemplaires auraient déjà été vendus. © Getty / John Leyba

Tesla fait son entrée dans le milieu de gamme. Le constructeur américain a sorti vendredi les premiers exemplaires de sa nouvelle voiture électrique : le « Model 3 ». Deux fois moins cher que son aîné, le S, le 3 est vendu 35 000 dollars, environ 30 000 euros. Objectif pour Elon Musk, le patron de Tesla : élargir son cercle d’acheteurs.

Près de 400 000 exemplaires du Model 3 ont déjà été précommandés à Tesla. Grâce à son nouveau véhicule, le constructeur espère vendre 500 000 voitures en 2018 et le double en 2020.

La Renault Zoe n°1 en France

Tesla espère notamment concurrencer Renault-Nissan. L’alliance domine aujourd’hui le marché français de la voiture électrique. En juin dernier, il s’est vendu près de 1 900 Renault ZOE dans l’Hexagone, soit plus des 2/3 des immatriculations de véhicules électriques. La ZOE coûte moins chère que le Model 3, 23 600 €, et leur autonomie est similaire, entre 300 et 350 km promis par les deux constructeurs.

La Nissan Leaf leader mondial

A l’échelle mondiale, Elon Musk aimerait couper la deuxième tête de l’hydre Renault-Nissan. Le modèle Leaf du japonais est le véhicule électrique le plus vendu en 2016. Avec 52 000 exemplaires écoulés, il devance de peu le Model S de Tesla (51 000 ventes) et le Model X du constructeur californien (25 000).

Mais Elon Musk reste en 2016 le plus gros vendeur de voitures électriques dans le monde. D’autant qu’un de ses concurrents sur le marché américain a du mal à décoller. General Motors n’a écoulé que 7 600 exemplaires de sa Chevrolet Bolt, vendue pourtant à un prix beaucoup plus abordable que le Model 3 (moins de 8 000 dollars). La BMW i3 est, elle, un concurrent plus sérieux pour l’entreprise californienne, même si son autonomie est bien inférieure, autour de 200 kilomètres.

Des constructeurs à l’affût

D’autres marques planchent actuellement sur la conception de leur propre véhicule 100% électrique. A l’image de PSA, Volkswagen, Mercedes ou Toyota. Plus récemment, Volvo a annoncé abandonner les moteurs à essence ou diesel d’ici deux ans.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.