Sept otages étrangers ont péri, probablement d'une balle dans la tête et 11 ravisseurs ont été abattus dans l'assaut final lancé aujourd'hui par les forces spéciales algériennes sur le site gazier du Sahara algérien aux mains d'un commando jihadiste.

Le bilan s'élèverait à 31 terroristes et 23 otages tués, selon le bilan provisoire établi par les autorités algériennes. qui revendiquent avoir libéré 685 employés algériens et 107 étrangers.

Le récit de Leïla Berrato

Pour François Hollande, l'Algérie a eu "les réponses les plus adaptées", car "il ne pouvait y avoir denégociation" avec les preneurs d'otages.

Le président qui s'exprimait à Tulle, a a déploré que des otages aient été "lâchement assassinés". "Là encore, s'il y avait besoin de justifier l'action que nous engageons contre le terrorisme, nous aurions là un argument supplémentaire", a déclaré le chef de l'Etat lors de ses vœux aux Corréziens.

François Hollande

La compagnie pétrolière britannique BP a annoncé qu'elle était sans nouvelles de quatre de ses employés sur les employés qui se trouvaient sur place. Deux ont été blessés mais leur vie n'est pas en danger,

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe a déclaré avoir reçu des autorités algériennes "une information grave" sur la situation d'otages japonais. Le Japon et les Etats-Unis, dont des ressortissants figuraient parmi les otages, avanient lancé un avertissement à l'Algérie pour qu'elle préserve la vie des captifs et la nuit, avant que le Conseil de sécurité de l'ONU condamné "dans les termes les plus vifs l'attaque terroriste".

Douze otages avaient été tués jeudi

Ce sont 25 à 27 otages qui sont morts depuis mercredi à l'aube lorsqu'un groupe lourdement armé de jihadistes des "Signataires par le sang" a attaqué le site.

Un français fait partie des victimes tuées lors de l'assaut lancé jeudi par l'armée algérienne : Yann Desjeux, 50 ans, il travaillait en Algérie pour la société de logistique RedMed et était propriétaire d'un restaurant à Anglet, au Pays Basque et était un ancien militaire des forces spéciales.

Onze autres otages auraient été tués. Selon une source sécuritaire algérienne, deux Britanniqueset deux Japonais ont également péri, et le département d'Etat des Etats-Unis a confirmé qu'un ressortissant américain avait été tué.

On est au total sans nouvelles d'une trentaines d'otages étrangers.

A Alger, Leïla Beratto

Hier après-midi, près de 650 personnes auraient été libérées, selon l'agence de presse officielle algérienne.

Alexandre Berceau figurait parmi les otages. Il a été libéré jeudi soir après l'intervention de l'armée algérienne.

Ses parents qui habitent Pagny-sur-Moselle, ont vécu 48 heures d'angoisse, leur fils les avaient appelé durant la prise d'otage pour les tenir au courant. Il s'était réfugié dans sa chambre et s'est caché sous son lit.

Son père Alain Berceaux raconte au micro de Mohand Chibani

Alain Berceaux s'est rendu à Paris dès hier soir pour aller accueillir son fils à l'aéroport.

Reste à savoir ce que cherchaient exactement les assaillants.

Alain Juillet un ancien patron du renseignement à la DGSE interrogé par Dominique André

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.