Les propriétaires d'une résidence secondaire ou d'un bien locatif devront désormais attendre 30 ans (contre 15 actuellement) pour bénéficier d'une exonération d'impôts. Mais un amendement prévoit des exceptions à cette taxation alourdie.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.