OSLO, 24 août (Reuters) - Le militant d'extrême-droite Anders Behring Breivik a été reconnu mentalement sain d'esprit et responsable de ses actes par le tribunal chargé de le juger pour l'assassinat de 77 personnes en 2011 à Oslo et sur l'île d'Utoya.

Breivik est condamné à 21 ans de prison, peine maximale prévue par le code pénal norvégien, mais sa détention pourra être prolongée au-delà de cette période pour des raisons de sécurité.

Le 22 juillet 2011, l'extrémiste avait tué 77 personnes, huit dans un attentat à la bombe contre le siège du gouvernement à Oslo, puis 69 autres, principalement des adolescents qu'il avait abattus alors qu'ils participaient à un camp d'été des Jeunesses travaillistes sur l'île d'Utoya.

Les familles des victimes ainsi que des survivants de la tuerie souhaitaient que la responsabilité pénale de Breivik soit reconnue car un jugement le déclarant irresponsable mentalement aurait minimisé la portée de la sanction.

Breivik était lui-même opposé à un verdict d'irresponsabilité mentale, affirmant avoir agi pour des motifs politiques et pour protéger son pays contre le multiculturalisme. Son avocat avait précisé avant l'énoncé du verdict qu'il ne ferait pas appel.

(Balazs Koranyi; Pierre Sérisier pour le service français)

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.