Après la gifle à Emmanuel Macron cette semaine, deux autres hommes politiques ont été pris pour cible à moins de 24 heures d’intervalle. Le candidat LREM aux régionales François de Rugy, et le leader de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon.

Le candidat de la France insoumise Jean-Luc Mélenchon à Paris, le 12 juin 2021.
Le candidat de la France insoumise Jean-Luc Mélenchon à Paris, le 12 juin 2021. © AFP / Sameer Al-Doumy

Jean-Luc Mélenchon a reçu un jet de farine samedi au départ de la manifestation parisienne contre l'extrême-droite, place de Clichy à Paris. Le patron de La France Insoumise et candidat à la présidentielle est en train de s’expliquer devant les micros et les caméras une semaine après ses propos polémiques sur France Inter, quand il est interrompu, enfariné. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Le chef de La France Insoumise reprend quelques instants après, le temps de se nettoyer le visage, le ton calme et posé, "le blanc, ça me va" dit-il en souriant. "Je n'ai pris que la farine, je suis vivant, tout va bien". Il poursuit : "Il faudrait surtout que ça s'arrête, ce serait pas mal". "Si vous ne me voyez pas plus ému que ça, c'est peut-être que ça aurait pu être pire", en référence, notamment, à la gifle reçue par Emmanuel Macron lors d’un déplacement dans la Drôme mardi.

C'est un jeune homme qui a enfariné en criant "dehors les collabos". Devant quelques caméras, et notamment celle du journaliste Clément Lanot, il explique son geste : "Je ne comprends pas pourquoi il n'y a pas plus de personnes qui s'énervent contre des dirigeants de partis politiques qui gagnent des dizaines de milliers d'euros, qui sont des bourgeois." Il dit n'être relié à aucun parti politique, ni aucun mouvement : "Je peux juste dire que je suis souverainiste dans l'idée que la destruction des nations va permettre à des instances de s'élever plus haut et donc d'être moins proche du peuple." Cet homme est notamment Youtubeur, sa chaîne "Pourquoi ça craint" compte 18 000 abonnés. Dernièrement, il a interviewé le rappeur d'extrême droite Kroc Blanc, le royaliste Thibault Devienne ou encore le sociologue Stéphane Edouard. Il a été placé en garde à vue dans la soirée.

Un ancien ministre enfariné à Nantes

François de Rugy a lui aussi été enfariné, vendredi en fin de journée à Nantes. Le candidat LREM aux régionales en Pays de la Loire était en terrasse avec des militants et des colistiers. Une femme lui a jeté de la farine sur le visage, en criant "Rends le homard !" en référence à des diners que l’ancien ministre de la Transition écologique avait organisés, le poussant à démissionner. François de Rugy a annoncé porter plainte. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Thèmes associés