Pas question de lâcher le mariage pour tous, assure-t-on immédiatement à l'Élysée. Mais pas question non plus de laisser dire que le président reste sourd aux arguments des opposants. Les organisateurs de la "manif pour tous" seront donc reçus vendredi.

polémique sur les dégâts en marge de "la manif pour tous"
polémique sur les dégâts en marge de "la manif pour tous" © reuters

C'est une information révélée ce matin par France Inter : François Hollande va bien recevoir les opposants au projet de "mariage pour tous". Ce sera vendredi prochain, une délégation du collectif "La manif pour tous" sera accueillie à l'Élysée. Ce même collectif était à l'origine de la manifestation du 13 janvier qui a rassemblé 340.000 personnes (selon la police), un million selon les organisateurs.

Toutefois le président ne compte pas reculer sur ce texte emblématique. "Il réaffirmera à cette occasion sa détermination à faire adopter ce texte", précise-t-on dans l'entourage du chef de l'Etat. "Le principe ne changera pas".

Le projet de loi doit être examiné à l'Assemblée nationale à partir du 29 janvier, deux jours après une manifestation nationale des partisans du texte, le dimanche 27 janvier.

Les opposants toujours mobilisés

Le collectif "La manif pour tous", lui ,appelle le chef de l'Etat à arrêter le processus parlementaire et à revoir le texte en remplaçant le mariage homosexuel par une union civile. Depuis la manifestation du 13 janvier, ils reprochent au président de ne pas entendre ni même écouteur leurs arguments.

Pour eux, être reçus c'est une première victoire, même s'ils restent prudents. Ils étaient réunis ce matin à Paris lorsqu'ils ont appris la nouvelle.

Reportage de Laetitia Saavedra.

La chef de file des anti, Frigide Barjot, a d'ores et déjà laissé entendre que le contenu de l'entretien déterminerait s'il y aura oui ou non une nouvelle descente dans la rue. "Si le projet n'est pas suspendu, il y aura une nouvelle manif", promet-elle.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.