L'Yonne avait déjà subi de fortes pluies jeudi dernier.
L'Yonne avait déjà subi de fortes pluies jeudi dernier. © Maxppp

L'Ouche, petite rivière serpentant jusqu'à Dijon, n'avait pas connu une telle crue depuis 1965 ! La Côte-d'Or, l'Yonne et la Haute-Marne sont toujours en vigilance orange, mais l'eau commence à redescendre. Tout devrait revenir à la normale rapidement.

C'est en Saone-et-Loire et en Côte-d'Or que les pompiers ont été le plus sollicités dans la nuit de vendredi à samedi : maisons et routes inondées, personnes bloquées. L'alerte rouge a même été déclenchée à titre préventif dans le secteur de Semur-en-Auxois, au bord de la rivière de l'Armançon. Le lac de Pont-et-Massène, régulé par un barrage, menaçait en effet de déborder, l'eau montant de 3 centimètres toutes les 15 minutes. Près de 250 personnes ont dû être évacuées des zones les plus exposées.

Situation tout aussi alarmante dans le bassin de l'Ouche, en pleine nuit : une centaine d'habitations ont été évacuées, jusqu'à Dijon.

Les explications de Claude Cordier.

Dans le seul département de Côte-d'Or, les pompiers sont intervenus 200 fois en une seule nuit. Mais la situation devrait revenir petit à petit à la normale dans la journée. En attendant, les habitants font le bilan, et sont encore choqués.

À Merceuil, près de Beaune, les habitants ont été pris de court. Reportage de Florine Galéron.

À Dijon samedi matin, on avait les pieds dans l'eau. Pierre Loriaux.

En milieu d'après-midi, la préfecture de la Côte-d'Or a annoncé que l'Ouche avait commencé sa décrue. Elle a donc fermé le Centre opérationnel mis en place pour la coordination des secours, ainsi que le numéro de crise destiné aux populations. En attendant le retour à la normale.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.