Ce matin, 150 salariés du site d'Arcelor-Mittal de Florange ont tenté de manifester devant le QG de campagne de Nicolas Sarkozy. Après des échauffourées, ils ont été repoussés par les CRS. Ils ont ensuite tenté de déployer une banderole sur la tour Eiffel, dont l'acier vient de Lorraine. Nouvel échac. Du coup, les principaux responsables syndicaux en colère ont donc décidé de boycotter la réunion de lundi prévue à l'Elysée avec Nicolas Sarkozy. Le candidat UMP dénonce un acte politique de la CGT.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.