STRASBOURG (Reuters) - La direction d'ArcelorMittal France a annoncé jeudi, lors d'un comité central d'entreprise à Paris, la mise à l'arrêt début octobre du deuxième haut-fourneau de son site lorrain de Florange (Moselle), a-t-on appris vendredi de source syndicale.

Le premier producteur mondial d'acier a justifié sa décision par la baisse des commandes en Europe, a indiqué à Reuters Jean-Marc Vécrin, délégué syndical central de la CFDT.

Survenant après l'arrêt du premier haut-fourneau en juin dernier, cette mesure touchera 650 employés pour lesquels l'entreprise sidérurgique envisage des mutations temporaires sur d'autres sites ou du chômage partiel.

"C'est une décision complètement injustifiée. On a privilégié le financier au détriment de l'industriel. Arrêter les hauts-fourneaux à chaque soubresaut du marché, ce n'est pas sérieux. Il n'y a pas mieux pour abîmer l'outil", a réagi le syndicaliste.

Cette annonce intervient après celle, fin août, de mesures de chômage partiel pour 600 salariés travaillant au sein de la division packaging de Florange.

Le site de Florange emploie 2.800 personnes.

Gilbert Reilhac, édité par Yves Clarisse

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.