lance armstrong aurait reconnu s'être dopé
lance armstrong aurait reconnu s'être dopé © reuters

Pour le directeur du Tour de France, Christian Prudhomme, c'est tout simplement "un exercice de communication millimétré". Depuis l'intervention de Lance Armstrong et sa confession télévisée chez Oprah Winfrey, les réactions se succèdent dans le monde du sport.

Pour Christian Prudhomme, "on ne sait toujours rien du système" autour du dopage d'Arsmtrong.

De son côté, l'UCI (Union Cycliste Internationale), "prend note que Lance Armstrong a exprimé le souhait de participer à un processus de vérité et réconciliation, ce que nous accueillerions." Même requête du côté du Comité International Olympique : "MNous prions instamment Lance Armstrong de présenter aux autorités antidopages compétentes toutes les preuves qu'il détient."

Chez les sportifs, on veut aussi tourner la page Armstrong. Laurent Jalabert, sélectionneur de l'équipe de France de cyclisme sur route, veut par exemple savoir "s'il a été protégé, contrôlé comme les autres concurrents pour obtenir tous ces résultats". Quand au tennisman Novak Djokovic, il est moins conciliant : "C'est une honte pour le sport d'avoir un athlète comme lui. Je pense qu'il a mérité de souffrir pour ces mensonges proférés pendant toutes ces années."

"Oui", il s'est dopé... mais pas de remords

Le cycliste texan Lance Armstrong, septuple vainqueur du Tour de France, a avoué s'être dopé dans une interview diffusée cette nuit à la télévision américaine. L'interview, réalisée par la très célèbre animatrice Oprah Winfrey, était annoncé depuis plusieurs jours.

"Avez vous pris des substances interdites pour améliorer vos performances?" "Oui"

Lance Arsmstrong, qui a donc reconnu s'être dopé entre 1999 et 2005, a depuis été déchu de ses sept titres du Tour de France et radié à vie.

"Mon cocktail c'était l'EPO, des transfusions et la testostérone "

Lance Armstrong qui, s'il a livré des aveux, n'a pas exprimé de remords.

Aurélie Bambuck de France Inter a suivi cette intervention

Lance Armstrong a toutefois peu de risque d'être poursuivi pour parjure par le gouvernement américain, en raison des délais de prescription. Ils sont de trois ans dans l'Etat du Texas. L'ancien coureur encourt en revanche d'importantes sanctions financières, probablement plusieurs millions de dollars.

Pierre Ballester, co-auteur d'une longue enquête sur Lance Armstrong, avait déjà accusé le cycliste, bien avant qu'il soit déchu de ses titres.

Découvrez un extrait de l'interview de Lance Armstrong par Oprah Winfrey

La deuxième partie de l'interview d'Oprah Winfrey sera diffusée cette nuit aux Etats-Unis.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.