L'agence régionale de santé a remis son rapport à François Hollande après la mort d'un nouveau-né dans le lot. Sa mère avait accouché dans la voiture alors qu'elle se rendait à la maternité de Brive, située à une heure et demie de chez elle. Le drame avait suscité la polémique sur la désertification médicale et la fermeture ces dernières années de maternités de proximité.

Mais selon l'ARS, la mort du nouveau-né n'est en réalité due ni à un dysfonctionnement ni à la désertification médicale. Alain Gastal

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.