L'art et la création numérique seront aussi à l'honneur lors du festival au travers de vidéos, ferrofluides, sculptures cinétiques, installations, immersions 3D...

The Transfiguration par Matt Pyke

« The Transfiguration » est une vidéo fascinante : un géant anthropomorphique évolue indéfiniment en différents personnages, du plus doux semblant tout droit sorti d’un film d’animation Pixar, au plus impressionnant, constitué de feu ou de glace. Primitif ou évolué, il change de matière au gré de sa marche incessante. Une bande son accompagne ses transformations soit gracieuses, soit pesantes, pour un résultat très esthétique et tout à fait captivant.

Morpho Towerpar Sachido Kodama

Pour ce projet, Sachiko Kodama travaille avec le ferrofluide, liquide formé de particules paramagnétiques de fer ou de magnétite de l’ordre de 10 nanomètres, lui permettant ainsi d’être attiré par un aimant. Son oeuvre s’imbrique autour de la dynamique du mouvement de ces liquides métalliques qui se magnétisent et se dynamisent lors de l’application d’un champ magnétique extérieur, créant ainsi des formesqui se hérissent dans tous les sens avec vivacité. Pour autant, sesformes n’en demeurentpas moins rigides puisqu’elles se déformentdès qu’on les touche. Un spectacle visuel étonnant à contempler.

The Particle par Alex Posada
The Particle par Alex Posada © Droits Réservés

The Particlepar Alex Posada

« The Particle » est une sculpture cinétique réunissant couleur, son et mouvement. Autour de l’espace occupé par la sculpture, un système son réagit et ne forme plus qu’un avec le mouvement et la lumière. L’installation est faite d’anneaux munis de leds pivotant autour d’un axe. Une fois mis en rotation, l’ensemble décrit des sphères virtuelles. Alex Posada applique les techniques de la cybernétique à son installation : la sculpture se forme et réagit selon les modulations du son et de l’espace, changeant constamment l’atmosphère et la perception.

Perturbationpar Du Zhenjun

Scènes de vie quotidienne ou intime. Un homme à vélo, un autre qui lit, une femme dans une salle d’attente, une jeune fille devant son bureau, une dame qui marche… De près ou de loin, le visiteur peut à tout moment troubler le paisible tableau.

Perturbation par Du Zhenjun
Perturbation par Du Zhenjun © Droits Réservés

__

Dérivepar François Quévillon

« Dérive » nous transporte dans une modélisation tridimensionnelle dernière génération d’espaces urbains. À partir d’une immersion dans des nuages de points 3D, le corps du spectateur parcourt des géographies qui se transforment en fonction de données environnementales captées sur le web.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.