[scald=21095:sdl_editor_representation]par Jean-Paul Couret

SAINT-DENIS (Reuters) - Christophe Lemaitre a bien couru mais n'a pas pu rivaliser avec Usain Bolt vendredi dans le 200m du meeting Diamond League de Paris au déroulement perturbé par des problèmes techniques de dernière minute.

Dans la dernière course de la soirée, devant 49.174 spectateurs, le Jamaïcain, triple champion olympique à Pékin en 2008 et triple champion du monde à Berlin en 2009, a été chronométré en 20"03.

Le Français, triple champion d'Europe, a pris la deuxième place en 20"21.

Le Jamaïcain, qui fête généralement ses victoires par une danse, s'est montré un peu irrité après la course et ne s'est pas attardé sur la piste.

"C'était OK mais il y a eu un peu de retard au départ", a-t-il dit en référence aux longues minutes d'attente qu'ont dû subir les athlètes sur la ligne de départ en raison, selon les organisateurs, d'une panne d'alimentation du micro du starter.

"C'était juste un jour à ça. Je ne me sentais pas bien à cause d'un rhume mais, en fin de compte, j'ai décidé que je pouvais courir et gagner."

Détenteur du record du monde en 19"19 depuis les Mondiaux de Berlin, Usain Bolt avait dit viser un temps de 19"75 à moins de deux mois des championnats du monde qui auront lieu fin août à Daegu, en Corée du Sud.

Le temps de 20"21 représente la meilleure performance de la saison de Christophe Lemaitre mais son objectif déclaré était de descendre sous les 20 secondes et de battre le record de France qu'il partage en 20"16 avec Gilles Quénéhervé, auteur de cette performance le 3 septembre 1987.

Le Cubain Dayron Robles a tenu son rang dans le 110m haies qu'il a remporté en 13"09 sans approcher son record du monde de 12"87. L'Américain David Oliver, titulaire de la meilleure performance de l'année en 12"94, a fini deuxième dans le même temps.

Sur 400 mètres, Jeremy Wariner, ancien champion olympique et du monde, a en revanche subi sa première défaite au Stade de France. Il a fini quatrième de la course remportée par Christopher Brown (Bahamas) en 44"94.

Le Sud-Africain Oscar Pistorius, star de l'athlétisme handisport, a pris la 5e place en 45"84 sans atteindre les 45"25 qui auraient assuré sa qualification pour les championnats du monde.

QUATRE PERFS, PAS DE RECORD

Egalement très attendue pour sa première apparition à Paris, sa compatriote Caster Semenya, championne du monde à Berlin, dont la féminité avait été mise en doute, a dominé le 800m en 2'00"18.

Parmi les déçus du meeting figure la Jamaïcaine Veronica Campbell-Brown, double médaille d'or olympique sur 200m, qui s'est inclinée sur 100m devant Kelly-Ann Baptiste (Trinidad) qui a couru en 10"91.

Si la nouvelle piste, copie conforme de celle des Jeux de Pékin, n'a pas apporté le record que le Stade de France n'a encore jamais connu, le meeting a enregistré son lot de meilleures performances mondiales de la saison.

La Cubaine Yargelis Savigne a réussi 14,99 mètres au triple saut, l'Allemande Christina Obergföll 68,01 mètres au javelot, la Tchèque Zuzana Hejnova 53"29 sur 400 mètres haies et l'Ethiopienne Meseret Defar, 14'29"54 sur 5000m.

Côté français, Mahiedine Mekissi a remporté le 3000 m steeple. Il a battu le Kenyan Ezechiel Kemboi, champion olympique à Athènes en 2004 et champion du monde à Berlin en 2009, et a réussi en 8'02"10 la meilleure performance de sa carrière et la deuxième meilleure performance de l'année.

"Je n'étais pas très confiant car je restais sur deux échecs mais au fur et à mesure des tours, les sensations sont revenues. J'ai retrouve l'instinct de tueur. Le plaisir aussi est revenu", a-t-il dit.

Renaud Lavillenie a remporté le concours de saut à la perche presque sans opposant avec un saut à 5m73. Il a ensuite tenté et raté 5m85 ce qui aurait constitué son meilleur saut et la meilleure performance mondiale de la saison.

"Je recherchais plus la victoire que la performance, donc la mission est accomplie. Le vent a été très capricieux et j'ai surtout été perturbé par le tapis qui est horriblement dur", a-t-il dit.

Service Sports

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.