Nouvelle disparition à Biarritz
Nouvelle disparition à Biarritz © MAXPPP/SUD OUEST

Météo France recommande toujours une extrême vigilance sur le littoral Atlantique, pour un risque "vagues submersion". Un mieux s'annonce en Bretagne. La côte basque a été particulièrement touchée lundi soir, avec une nouvelle disparition.

Après une promeneuse happée par une vague à Biarritz dimanche soir, c'est un sans domicile fixe qui aurait été emporté, vers 20h, au moment où la mer était pleine, après le passage d'une déferlante de plus de 7 mètres.

Les précisions de Thibault Vincent

Les bâtiments près de la plage de Biarritz ont particulièrement souffert de ces gigantesques vagues. Quatre adolescents membres d'un club de surf ont d'ailleurs été légèrement blessés quand les vitres de leur local ont explosé sous la violence d'une vague. Jonathan Desperesse est éducateur à l'association du sauvetage côtier de Biarritz.

Pendant la nuit, les services municipaux de Biarritz ont construit une digue de sable pour tenter de protéger le front de mer. Les autorités appellent à la plus grande prudence ce matin, à ne surtout pas s'approcher du littoral. Des barrières ont été mises en place pour décourager promeneurs et curieux afin d'éviter de nouveaux drames.

En Bretagne, l'heure est à la décrue

Le Finistère, le Morbihan, l'Ile-et-Vilaine et la Loire Atlantique sont toujours en vigilance orange inondation, mais la météo s'améliore.

A Quimperlé, dans le Finistère, la lassitude se fait tout de même sentir. Lundi, la rivière Laïta a encore débordé, comme tous les jours depuis le 31 décembre.

On attent un retour progressif à la normale dans les prochains jours, mais ces inondations semblent interminables.

Le reportage de Jérôme Cadet

Les intempéries sur la côte atlantique
Les intempéries sur la côte atlantique © Radio France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.