Un deuil national a été entamé samedi pour trois jours après l'attaque qui a fait 84 morts jeudi 14 juillet, pour la huitième fois seulement depuis le début du vingtième siècle.

La Tour Eiffel aux couleurs du drapeau français pour le deuil national
La Tour Eiffel aux couleurs du drapeau français pour le deuil national © Maxppp / DAVID DEL RIO

Alors que des hommages spontanés de citoyens ont été rendus un peu partout en France, dans la capitale la tour Eiffel est illuminée en bleu-blanc-rouge pendant les trois jours du deuil national, décrétés par François Hollande à partir de samedi après l'attentat de Nice.

François Hollande participe lundi 18 juillet à midi à une minute de silence en hommage aux victimes de l'attentat de Nice depuis le ministère de l'Intérieur à Paris, en compagnie du ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve. A Nice, la Promenade des Anglais où s'est déroulé l'attentat, toujours partiellement interdite à la circulation sur environ un kilomètre, doit être totalement rouverte lundi après la minute de silence.

Le dernier deuil national remonte à novembre 2015, après les attentats de Paris et Saint-Denis. C'était le premier à durer trois journées, et non une seule. La mesure, qui consiste à mettre les drapeaux en berne sur les édifices publics, à observer des minutes de silence, peut aussi s'accompagner de la fermeture des administrations. Elle est prise par décret du chef de l'État.

Sept deuils nationaux depuis un siècle

Depuis le début du vingtième siècle, le deuil national a été décidé à sept reprises :

  • Le 9 mars 1930, quelques jours après les terribles inondations du Tarn dont le bilan humain s'élève à plus de 300 morts.
  • Le 12 novembre 1970, un deuil national est décrété en hommage au général de Gaulle, décédé trois jours plus tôt. Les administrations publiques et établissements d'enseignement sont fermés, la vie publique se fige.
  • Le 2 avril 1974, Georges Pompidou décède en cours de mandat présidentiel. Le 6 avril est déclaré journée de deuil national. Toutes les administrations, à l'exception des services d'urgence, sont fermées, ainsi que les établissements d'enseignement et salles de spectacle.
  • Huit mois après son départ de l'Élysée, François Mitterrand meurt le 8 janvier 1996. Une journée de deuil est décrétée pour le 11, jour de ses obsèques à Jarnac (Charente). Les drapeaux sont mis en berne et un "moment de recueillement" est observé dans les services publics.
  • Trois jours après les attentats du 11 septembre aux États-Unis, un deuil est observé dans toute l'Union européenne, le 14 septembre. Toute activité est suspendue à midi: drapeaux en berne, églises sonnant le glas, métros à l'arrêt, programmes de télévision interrompus et rassemblements sur des places publiques.
  • Le 8 janvier 2015 est déclaré "jour de deuil national" en hommage aux douze personnes tuées dans l'attentat survenu la veille à Paris contre le journal satirique Charlie Hebdo.
  • Trois jours de deuil national sont observés les 15, 16 et 17 novembre 2015 après les attentats du 13 novembre contre la salle de concert du Bataclan, plusieurs terrasses à Paris et près du Stade de France à Saint-Denis. Ces attaques kamikazes font 130 morts et plus de 350 blessés.
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.