Le procureur de la République de Paris confirme le bilan, toujours provisoire, de 84 morts. Il précise que dix enfants et adolescents font partie des personnes décédées.

Le procureur confirme le bilan de 84 morts dont 10 enfants
Le procureur confirme le bilan de 84 morts dont 10 enfants © AFP / GIUSEPPE CACACE

C'est le bilan dressé lors de son premier point presse à Nice par François Molins vendredi en fin d'après midi. Le procureur de Paris a par ailleurs confirmé que le camion , un poids lourd de 19 tonnes a roulé sur 2 kilomètres avant d'être neutralisé devant le Palais de la Méditerranée. Son conducteur avait auparavant  tiré à plusieurs reprises sur trois policiers  sur la Promenade des Anglais  près de hôtel Negresco . Les forces de l'ordre ont riposté, le camion a encore roulé avant d'être immobilisé, le conducteur ayant été abattu.

Un vélo, des armes et des munitions

Un vélo et 8 palettes vides ont été retrouvés sur la remorque du camion.  Un pistolet automatique, un chargeur et des cartouches, un autre pistolet automatique cette fois-ci factice, deux répliques de kalashnikov, une grenade factice, un teléphone portable et des documents ont été retrouvés à bord du camion, ainsi qu'un permis de conduire et une carte bancaire au nom d'un tunisien domicilié à Nice. L'homme a été formellement identifié comme étant  Mohamed Lahouaiej Bouhlel, un chauffeur-livreur de 31 ans, marié et père de famille, originaire de la région de Sousse en Tunisie. François Molins a précisé que son ex épouse avait été placée en garde à vue dès vendredi matin.

Inconnu des services antiterroristes

L'homme était connu des services de police pour violences, vol et dégradation.  Il a d'ailleurs été condamné le 24 mars 2016 à six mois de prison avec sursis pour violences avec armes. Mais il était  inconnu des services de renseignements, et ne faisait l'objet d'aucun  signalement pour radicalisation.

Mohamed Lahouaiej Bouhlel, l'auteur identifié de l'attentat de Nice
Mohamed Lahouaiej Bouhlel, l'auteur identifié de l'attentat de Nice © Radio France / Visactu

Le camion repéré

Grâce au système de vidéosurveillance,  les enquêteurs  ont pu voir le camion stationné depuis le 13 juillet dans un autre quartier que celui de l'attentat. arrivant dans ce quartier à vélo est venu   récupérer le poids lourd jeudi vers 21h30 . Le camion disparait des écrans radars puis  réapparait vers 22h30  se dirigeant vers la promenade des Anglais.

Les questions

De très nombreuses données ont été retrouvées dans le camion et lors des deux perquisitions des domicile et ancien domicile de l'auteur du carnage. Quelles sont les données qui peuvent être utiles à l'enquête?

Comment s'est-il procuré son arme? A-t-il bénéficié de complicités?

Même si l'attentat n'a pas été revendiqué, ce type d'action s'inscrit et correspond  très exactement aux appels permanents aux meurtres  de ces organisations terroristes, tels qu'elles le prescrivent notamment dans leurs revues ou vidéos", a précisé le procureur, ajoutant que l'enquête s'attacherait à déterminer "les éventuels liens" du tueur avec des groupes "terroristes islamistes".

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.