Le procureur de la République de Paris, François Molins, a précisé, vendredi soir, le bilan de l’attentat de Nice : 84 morts, dont dix enfants et adolescents, et 202 blessés.

Le bilan provisoire de l'attentat de Nice est de 84 morts
Le bilan provisoire de l'attentat de Nice est de 84 morts © AFP / FREDERICK FLORIN

"Ce bilan est bien sûr provisoire et peut être modifié à la hausse", précise François Molins. Le procureur de Paris a eu, vendredi soir, la lourde tâche de faire un point sur le bilan de l’attentat de Nice. Mohamed Lahouaiej Bouhlel, au volant d’un camion frigorifique, a tué 84 personnes, dont dix enfants et adolescents. Seize corps demeuraient "encore non identifiés" samedi matin. Par ailleurs, 202 autres personnes ont été blessées. Parmi elles, 52 se trouvaient, vendredi soir, en état d’urgence absolue, dont 25 étaient toujours en réanimation.

L'hôpital des enfants de Nice a accueilli trente enfants le soir du drame.  Cinq enfants se trouvent encore dans un état critique, un enfant est stabilisé, et trois sont sous respiration artificielle. Un enfant hospitalisé de 8 ans, vraisemblablement étranger, est en cours d'identification.

Des victimes de diverses nationalités

Au total, 30.000 personnes étaient venues assister au feu d’artifice du 14 juillet. Le commissaire adjoint de la police de Nice, présent avec sa famille, n’a pas survécu à ses blessures, jeudi soir. Des étrangers figurent également parmi les victimes : trois Allemandes (2 étudiantes et leur enseignante), trois Algériens (dont 2 enfants), deux Américains, une Marocaine, un Russe, quatre Tunisiens, une Arménienne et un Ukrainien.

Les avis de recherche affluent sur Twitter

L’identification des victimes prendra du temps. En attendant, de nombreuses personnes ont posté leur avis de recherche sur Twitter. Le hashtag #RechercheNice centralise les avis et récence les noms, visages, et caractéristiques physiques des personnes portées disparues. Le compte @nice6recherches a même été lancé pour faciliter recherches.

Dans ce flot d'appels en ligne sans réponses, de bonnes nouvelles arrivent néanmoins. Un bébé de huit mois, disparu dans sa poussette pendant plus d’une heure, a été retrouvé indemne jeudi soir.

Les numéros d’urgence à connaître

Plusieurs numéros de téléphone ont été mis à la disposition des proches des victimes.

  • Un numéro de téléphone pour les familles : 04 93 72 22 22
  • Un numéro de la cellule de crise d'aide aux victimes : 01 43 17 56 46 au Quai d'Orsay
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.