Abdallah al Senoussi a été condamné par contumace pour cette attaque. 54 français étaient morts en 1989. La France, comme la Libye, demandent son extradition, mais elle pourrait prendre du temps. Les autorités mauritaniennes veulent d'abord enquêter.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.