Tripoli
Tripoli © Idé

LE CAIRE, 19 août (Reuters) - Au moins deux personnes ont été tuées et deux autres blessées dans une série d'attentats à la voiture piégée qui a frappé tôt dimanche le centre de la capitale libyenne, Tripoli, a-t-on appris auprès de sources des services de sécurité.

Les services de secours ont été dépêchés sur place et l'accès aux lieux des attentats a été bloqué par les forces de l'ordre.

La première explosion s'est produite près du ministère de l'Intérieur mais n'a pas fait de victime, a-t-on appris de mêmes sources. A son arrivée sur place, la police a découvert une autre voiture piégée dont les charges n'avaient pas explosé.

Quelques minutes plus tard, deux autres voitures piégées ont explosé près de l'ancienne école de police pour femmes, utilisée par le ministère de la Défense comme lieu de détention etd'interrogatoire, ont indiqué ces sources. Deux personnes, des civils, ont été tuées et deux autres blessées dans cette deuxième série d'explosions.

Les bâtiments visés par les attentats sont situés dans des quartiers résidentiels de la capitale. Les explosions se sont produites à l'aube alors que les fidèles musulmans préparaient l'Aid el Fitr, qui marque la fin du ramadan.

Il s'agit du premier attentat meurtrier à la voiture piégée depuis le renversement l'année dernière de l'ancien dirigeant libyen Mouammar Kadhafi.

(Ahmed Tolba et Souhail Karam, Hélène Duvigneau et Marine Pennetier pour le service français)

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.