Au centre des accusations, le député-maire socialiste de Liévin Jean-Pierre Kucheida, à la tête d'une société soupçonnée de servir de pompe à finance.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.