Une femme réfugiée dans les décombres de sa maison à Donetsk
Une femme réfugiée dans les décombres de sa maison à Donetsk © maxppp

Il n'est même pas entré en vigueur, et pourtant, tout le monde doute déjà de l'efficacité du nouveau cessez-le-feu en Ukraine.

Tout d'abord parce que les négociations pour l'obtenir jeudi à Minsk ont été âpres, seize heures de discussions. L'autre raison de ce sceticisme, c'est que sur le terrain, les combats continuent.

Les pro-russes ne montrent aucun signe de trêve selon lesautorités ukrainiennes, àquelques heures de l'entrée en vigueur théorique d'une trêve prévue par un accord conclu cette semaine à Minsk, selon l'armée ukrainienne.

Les précisions de Cécilia Arbona à Donetsk, un des secteurs clés de l'Est de l'Ukraine.

.

Hier des combats violents dans l'est de l'Ukraine ont fait 28 morts, et même le président ukrainien, Petro Porochenko, déjà très sceptique, considère que les accords sont d'ores et déjà mis en danger par les rebelles pro-russes.

Malgré ce contexte, les habitants tentent de mener une "vie normale"...

120 attaques menées ces dernières 24h selon Kiev

Le commandement militaire ukrainien a annoncé que sept soldats avaient été tués et 23 autres blessés au cours des dernières 24 heures dans le Donbass.

Anatoly Stelmakh, porte-parole de l'armée:

Il n'y a pas d'accalmie, au contraire les rebelles continuent leurs attaques

La situation reste également tendue dans certaines zones de la région de Louhansk, précise l'armée. L'accord conclu jeudi matin à Minsk grâce à la médiation de la France et de l'Allemagne prévoit l'entrée en vigueur d'un cessez-le-feu dimanche à 00h00, un retrait des armes lourdes de la ligne de front et la constitution d'une zone tampon de 50 km sous contrôle de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE).

.

Ukraine : les dates-clés
Ukraine : les dates-clés © Radio France

.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.