Pour la première fois depuis 1988, Aung San Suu Kyi, la chef de file de l'opposition birmane entame une tournée de 17 jours en Europe. Après la Suisse, elle s'est rendue à Oslo pour recevoir le prix Nobel de la paix qui lui avait été décerné en 1991, alors qu'elle était placée en résidence surveillée dans son pays. En Grande-Bretagne, elle effectue un voyage émotionnellement très fort : Aung San Suu Kyi s'est rendue à l'université d'Oxford, où elle a fait ses études dans les années 1960 et où elle a rencontré ses fils et des membres de sa famille, certains pour la premières fois. Elle a profité d'une interview à la BBC pour affirmer qu'elle pourrait diriger la Birmanie estimant qu'il est possible de travailler avec l'armée. Aung San Suu Kyi poursuit sa tournée en France où elle doit rencontrer le président François Hollande. La fille du père de la Birmanie indépendante, le général Aung San, assassiné en 1947, est l'invitée exceptionnelle de Patrick Cohen mercredi 27 juin. A 67 ans, Aung San Suu Kyi lutte depuis 30 ans pour la liberté en Birmanie.

Pour lire correctement la Timeline, veuillez mettre à jour votre navigateur (Explorer/Mozilla Firefox/Google Chrome)

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.