L'historien spécialiste de l'Algérie revient sur la reconnaissance par François Hollande de la tragédie du 17 octobre 1961 où des dizaines, voire centaines d'Algériens étaient morts. C'est un nouveau pas vers avant d'accepter totalement ce passé. Interrogé par Claire Servajean

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.