Depuis la mi-mars, la Syrie est secouée par une révolte populaire sans précédent contre le régime, la répression a fait plus de 5.000 morts. Ce matin le président a promulgué une "amnistie générale pour les crimes commis pendant les événements".

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.