[scald=42943:sdl_editor_representation]VILNIUS (Reuters) - L'Espagne a infligé à la France sa première défaite de l'Euro 2011 de basket sur le score écrasant de 96-69, dimanche à Vilnius, au terme d'un dernier match de deuxième phase annoncé dont les dés étaient pipés.

Une défaite par 27 points d'écart est un beau camouflet pour l'équipe de France également punie par la fin d'une belle série de 14 victoires d'affilée.

Entre deux équipes déjà qualifiées pour les quarts de finale, l'enjeu de la rencontre était de désigner le premier du groupe et au-delà l'adversaire et le jour du prochain match.

Ce sera la Grèce, championne d'Europe en 2005 et vice-championne du monde 2006, et mercredi pour la France, la Slovénie ou la Finlande et jeudi pour l'Espagne.

Reste à savoir dans quelle mesure Espagnols et Français se sont départagés à la loyale et l'attitude de la France ne plaide pas en faveur d'une véritable confrontation.

L'entraîneur français Vincent Collet avait laissé au repos son meneur de jeu, Tony Parker, fatigué, et son pivot Joakim Noah, victime d'un hématome à un mollet.

Après avoir mené 22-21 à la fin du premier quart temps et n'avoir eu qu'un point de retard, 39-38, à la mi-temps, les Français se sont effondrés dans le troisième quart temps au point qu'on peut les soupçonner d'avoir bradé le match.

Sans atteindre leur meilleur niveau, les Espagnols, champions d'Europe en titre, leur ont infligé un 29-10 et ont creusé un écart de 24 points, 66-42, et finalement de 20, 68-48, en dix minutes.

Le dernier quart temps n'a pas changé les choses. L'écart a même atteint 33 points, 89-56, et était toujours de 27 au buzzer final.

Pour ce que valent les statistiques au terme d'une telle rencontre, Kevin Séraphin a été le meilleur marqueur français avec 18 points devant Ali Traoré 16. Nando de Colo a été le seul autre Français à atteindre les 10 points.

Côté espagnol, Juan Carlos Navarro a été la meilleure gâchette avec 16 points devant Rudy Fernandez 15. Trois autres joueurs ont atteint les 10 points, dont la star Pau Gasol qui en marqué 11 mais n'a joué que 18 minutes.

Jean-Paul Couret pour le service français

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.