[scald=84125:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - Le candidat centriste à l'élection présidentielle François Bayrou continue sa poussée dans l'opinion et devance le socialiste François Hollande, d'après un sondage réalisé par BVA pour Orange, L'Express et France Inter et publié mardi.

Le sondage, qui souligne que plus des deux tiers des Français ont une mauvaise opinion de Nicolas Sarkozy, évoque également la poussée de Jean-Luc Mélenchon, qui dispose d'un "potentiel de vote" de 23%, "bien supérieur aux 8% d'intentions de vote dont il est pour le moment crédité".

"Si le centriste comme le leader du Front de gauche parvenaient à progresser encore, ils pourraient très bien éroder dangereusement le score de premier tour du candidat socialiste", écrit l'institut de sondages dans un communiqué.

François Bayrou atteint la première place du baromètre de BVA qui classe les personnalités politiques en fonction de l'influence que les Français aimeraient qu'ils aient.

Plus de la moitié des Français (51%) souhaitent que le chef de file du MoDem ait "davantage d'influence dans la vie politique française" (+ 9 points par rapport à novembre).

François Hollande, qui arrive en deuxième place du baromètre, perd quant à lui 3 points, à 50%.

Malgré tout, environ six Français sur dix souhaitent et anticipent sa victoire sur Nicolas Sarkozy.

Après avoir gagné 6 points et atteint son plus haut niveau depuis mars 2010 en novembre dernier (38%), la cote de popularité du président de la République tombe pour sa part à 32% de bonnes opinions en janvier contre 67% de mauvaises.

Ce sondage a été mené les 12 et 13 janvier auprès de 974 personnes âgées de 18 ans et plus, avant l'annonce de la dégradation de la note souveraine de la France par l'agence de notation Standard & Poor's, précise l'institut.

Chine Labbé, édité par Yves Clarisse

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.