ségolène royal veut remettre de l'ordre à bercy
ségolène royal veut remettre de l'ordre à bercy © reuters

Le remaniement, ce n'est pas pour maintenant, mais le changement, peut-être que si. En haut lieu on y réfléchirait, et parmi les pistes envisagées, il y aaurait l'idée de couper Bercy en deux.

Le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, avait relancé la semaine dernière les spéculations sur de possibleschangements dans l'équipe gouvernementale en déclarant qu'il n'yavait "pas de patron" à Bercy. Ségolène Royal avait auparavant jugé qu'une restructuration était nécessaire dans un ministère où les divergences entre Pierre Moscovici (Economie) et Arnaud Montebourg (Redressement productif) sont de plus en plus criantes. Mais Pierre Moscovici a estimé dimanche sur radio J que le chef de l'Etat avait balayé toutes ces hypothèses lors de sa conférence de presse de jeudi dernier.

Le ministre a donné "totalement raison" à François Hollande, qui a semblé récuser l'idée qu'il y ait trop de ministres à Bercy, de ne vouloir "qu'une seule ligne", "au-delà des personnes et au-delà du nombre". Pourtant, il y aurait bien dans les coulisses une réflexion sur la rdéfinition des périmètres du grand ministère.

L'analyse de Marion Lagardère

Selon un sondage Ifop pour le Journal du dimanche, les Français jugement sévèrement l'action de Pierre Moscovici et d'Arnaud Montebourg : 70% sont mécontents de l'action du premier et 62% de celle du second. Les sondés verraient bien en outre à Bercy l'ancienne ministre Martine Aubry ou l'ex-patron Louis Gallois à Bercy en cas de remaniement.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.