ROME (Reuters) - Silvio Berlusconi a déclaré au président Giorgio Napolitano qu'il démissionnerait après l'adoption au Parlement de la nouvelle loi de finances, annonce mardi le Quirinal dans un communiqué.

Le nouveau budget devrait être voté d'ici la fin du mois, mais son examen à la Chambre des députés pourrait être maintenant accéléré.

Selon Giorgio Napolitano, le président du Conseil est conscient des conséquences du vote de mardi où son gouvernement de centre droit a perdu la majorité absolue. Il a noté l'urgente nécessité d'une adoption rapide dans l'Hémicycle de la loi de finances.

"Une fois cet engagement honoré, le président du Conseil remettra son mandat entre les mains du chef de l'Etat, qui engagera alors les consultations qui s'imposent en tenant tout particulièrement compte des positions et des propositions de l'ensemble des forces politiques", poursuit la présidence de la République dans son communiqué.

James Mackenzie, Jean-Loup Fiévet pour le service français

Mots-clés:

Derniers articles

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.