Bethléem, la grande place devant la Basilique de la Nativité
Bethléem, la grande place devant la Basilique de la Nativité © Radio France / Emilie Baujard

Le patriarche latin de Jérusalem, Mgr Fouad Twal, a appeléà œuvrer pour la paix et la réconciliation au Moyen-Orient "meurtri", en particulier pour la Syrie, cette nuit, lors de son homélie de Noël à Bethléem, en Palestine.

"Depuis ce lieu saint, j’invite les politiciens et les hommes de bonne volonté à travailler résolument pour un projet de paix et de réconciliation qui embrasse la Palestine et Israël, et ce Moyen-Orient meurtri", a exhorté Mgr Twal, la plus haute autorité catholique romaine en Terre sainte.

Le patriarche a présidé la grand-messe de Noël en l'église catholique Sainte-Catherine, contiguë à la Basilique de la Nativité, en présence de Mahmoud Abbas, du Premier ministre Salam Fayyad, du ministre jordanien des Affaires étrangères Nasser Jawdeh et de diplomates européens protecteurs des lieux saints.

Dans son homélie, le prélat, d'origine jordanienne, a salué les "efforts et positions courageuses" du président Abbas et du roi de Jordanie Abdallah II pour obtenir la reconnaissance de la Palestine comme Etat observateur à l'ONU. "Cette reconnaissance doit être un pas décisif vers la paix et la sécurité de tous. Seule la justice et la paix en Terre Sainte peuvent rétablir la balance de l’équilibre régional et mondial !", a estimé Mgr Twal.

C'était le premier Noël de Bethléem, depuis son classement au Patrimoine mondial de l'UNESCO et la reconnaissance de la Palestine comme Etat observateur à l'ONU.

Le reportage à Bethléem de Grégory Philipps

Un immense sapin de Noël orné de boules rouges illumine la grande place, devant la Basilique de la Nativité, le lieu de la naissance du Christ selon la tradition, où déambulaient des milliers de touristes -on attend encore cette année entre 10.000 et 15.000 touristes étrangers-.et de Palestiniens endimanchés, chrétiens et musulmans.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.